Ma boîte à outils

Ma boîte à outils:

  • L’entretien est non directif ou peu directif, toujours orienté vers la subjectivité du sujet. J’écoute la souffrance ou les interrogations du patient avec bienveillance et sans jugement. Les entretiens s’adressent à tout  chacun, sans rentrer systématiquement dans des registres psychopathologiques. On peut consulter pour des difficultés personnelles (problèmes familiaux ou souffrance au travail par exemple) ou pour des symptômes particuliers qui empêchent de vivre sereinement (troubles alimentaires, troubles obsessionnels, répétition d'expériences négatives, échecs amoureux, manque de confiance en soi). Mais quelquefois, le mal-être de la personne est plus diffus, et celle-ci se sent triste, déprimée ou angoissée sans en connaître les raisons.
     
  • Avec les enfants, le jeu est mon outil central car il favorise l'intéraction dans un cadre ludique et sécurisant pour l'enfant.
     
  • J’utilise également l’une des clés du travail en sophrologie : la respiration. Quelle que soit la difficulté rencontrée, j’aide à relâcher les tensions physiques et émotionnelles en ayant recours à des exercices de relaxation que l'on peut refaire à la maison ou quand on rencontre une situation difficile.
    Pour exemple, un enfant anxieux est invité à fermer ses yeux et imaginer qu’il tient dans ses mains son héros préféré, pour un enfant en difficulté d’attention en classe, je l’inviterais à visualiser la salle de classe et à s’imaginer prendre des notes, réciter sa leçon.
    Le cerveau faisant mal la différence entre la réalité et l’imaginaire, le recours à la visualisation représente un autre outil efficace avec les enfants.

     
  • La pleine conscience, méditation qui consiste à se focaliser sur l’instant présent, sur ses sensations internes.
    Cette discipline a des conséquences positives sur la santé : réduction du stress, notamment. Les neuroscientifiques s’intéressent de près à cette forme de méditation, qui semble avoir un impact sur le fonctionnement du cerveau.